warning icon
YOUR BROWSER IS OUT OF DATE!

This website uses the latest web technologies so it requires an up-to-date, fast browser!
Please try Firefox or Chrome!

Depuis son abolition en 1819 par Ferdinand Ier, roi des Deux-Siciles, S.A.I.R. (Son Altesse Impériale et Royale) le 8è prince Murat vient de décider le rétablissement de l’ancien ordre royal des Deux-Siciles, sous la forme d’un ordre dynastique familial dont il est le grand-maître. L’ordre comportera deux classes, chevalier et commandeur. Ce rétablissement aura lieu le 25 mars 2017, date anniversaire de la naissance du roi Murat, au Cercle Interallié 33 rue du faubourg Saint-Honoré 75008 Paris.

Il avait été créé par Joseph Napoléon, roi des Deux-Siciles en 1806 et frère de l’Empereur Napoléon Ier, par un décret signé à Naples le 24 février 1808. Mais celui qui le fit réellement vivre fut son successeur et beau-frère, Joachim Murat devenu roi par décret du 15 juillet 1808. Si Joseph avait donné son accord pour le projet de dessin de l’ordre, c’est Murat qui le réforma par un décret du 5 novembre 1808 et qui créa le collier réservé à certains dignitaires ou grand-croix. A l’image de l’ordre de la Légion d’honneur, il comportait alors cinq classes : grand-croix, grand-officier, commandeur, officier et chevalier.

Chaque collier est composé de quinze médaillons entourés de couronnes de laurier figurant les principales provinces du royaume ; ils sont reliés entre eux par quatorze paires de sirènes face à face se tenant par les mains. Sur le seizième médaillon se détache sur un fond bleu le profil en or de Joachim Napoléon d’où pend la couronne royale en or timbrant l’aigle impériale également en or qui tient dans ses serres l’étoile. Cette étoile de couleur rouge à cinq branches porte en son centre le cheval de Naples entouré de la devise Pro renovata patria à l’avers, et au revers la triquètre formée de trois jambes accompagnée de l’inscription Joachimus Napoleo Neap. Et Siciliae rex.

loading
×